Le feu et ses conséquences

Le feu

Les éléments qui constituent le triangle du feu :

  • Le comburant – c’est l’oxygène de l’air par exemple, il existe d’autre comburant, plus rare
  • Le combustible – c’est la matière qui brûle (le solide, le liquide ou le gazeux)
  • L’énergie d’activation – c’est la chaleur qui déclenche (étincelle, flamme, frottement, échauffement, fermentions…

Il existe un quatrième élément qui est la réaction même du feu, la combustion qui est exothermique et donc créer sa propre chaleur. On parle de radicaux libres. Ce qui donne une nouvelle forme, une pyramide à 3 coté, un tétraèdre. D’où le nom de tétraèdre du feu.

 

Nous classons les matériaux en fonction de leurs états :

  • Solide
  • Liquide
  • Gaz
  1. Les classes de feux

Classes

classe A

classe B

classe C

classe D

classe F

Signalétique

 

 

 

 

 

Dénomination

Feux « secs » ou « braisants »
Feux de matériaux solides formant des braises

Feux « gras »
Feux de liquides ou de solides liquéfiables

Feux « gazeux »
Feux de gaz

Feux de métaux

Feux d'huiles et graisses végétales ou animales (auxiliaires de cuisson)

Combustible

Bois, papier, tissu, plastiques (polychlorure de vinyle, sigle PVC), déchets, nappe de câbles électriques, etc.

Hydrocarbures (essence, fioul, pétrole), alcool, solvants, acétone, paraffine, plastiques (polyéthylène, polystyrène), graisses, goudrons, vernis, huiles, peinture, etc.

Propane, butane, acétylène, gaz naturel ou méthane, gaz manufacturé

Limaille de fer, phosphore, poudre d'aluminium, poudre de magnésium, sodium, titane, etc.

En lien avec l'utilisation d'un auxiliaire de cuisson (cocotte-minute, friteuse)

Agent extincteur

  • Eau pulvérisée (A)
  • Eau pulvérisée avec additif (émulseur) ou mousse
  • Gaz inerte
  • Dioxyde de carbone (CO2)
  • Eau pulvérisée avec additif (émulseur) (AB) ou mousse
  • Poudres BC (BC)
  • Gaz inerte
  • Poudres BC (BC)

Extinction réservée
aux spécialistes
avec du matériel adapté
(poudres D) (D) (sable sec, terre sèche)

  • Poudres BC (BC)
  • Agents de classe F (carbonate de potassium ou acétate d'ammonium)

Poudres polyvalentes ABC

 

Manœuvres et risques

L'eau est indiquée, bon marché, et agit par refroidissement.

Extinction au CO2 à condition que la surface enflammée ne soit pas trop grande.

Fermer la vanne d'alimentation. Attention : risque d'explosion en cas de soufflage de la flamme !

Danger d'explosion : eau interdite !

Refermer le récipient avec le couvercle, une couverture antifeu ou une serpillère humide (pas trempée ! L'huile réagit violemment au contact de l'eau).

 

Nous classons les matériaux en fonction de leurs états :

  • Humaines
  • Naturelles
  • Techniques

 

Les dangers des fumées :

  • Elles engendrent des intoxications
  • Elles favorisent le phénomène de panique
  • Elles brûlent
  • Elles désorientent les personnes par manque de visibilité

Elles sont COMIX pour:

  • Chaude
  • Opaque
  • Mobile
  • Inflammable
  • toXique

 

Les modes de propagation d’un incendie :

  • Le rayonnement – la transmission de la chaleur par l’intermédiaire d’ondes électromagnétiques
  • Les projections – la transmission de la chaleur par l’intermédiaire de particules incandescentes
  • La conduction – la transmission de la chaleur par la masse même du matériau
  • La convection – la transmission de la chaleur par l’intermédiaire de l’air
  • On parle aussi d’épandage de liquide inflammable par l’inflammation de ces liquides

 

Lors d’une ronde, vous apercevez de la fumée s’échappant d’un local (technique ou autre).

  • Vous contactez le poste de sécurité pour prévenir de la situation découverte
  • Vous saisissez un moyen d’extinction et vous ouvrez prudemment le local
  • Vous ouvrez la porte que si elle est froide (sinon elle doit être fermée)
  • Vous entrez dans le local en absence de fortes fumées (sinon vous restez dehors)
  • Vous faites déclencher l’évacuation en cas de non contrôle du feu

 

 

 

Comportement du feu

Résistance au feu des matériaux française :

Qui s’applique aux éléments de construction (mur, plancher, piliers…)

On distingue ainsi trois catégories :

  • Stable au feu SF : l'élément de construction conserve, durant le temps indiqué, ses capacités de portance et d'auto-portance.
  • Pare-Flammes PF : l'élément est stable au feu et évite, durant le temps indiqué, l'avancée des flammes.
  • Coupe-Feu CF : l'élément est pare-flammes et évite, durant le temps indiqué, du côté non sinistré, la propagation des gaz de combustion et des fumées ainsi que de la chaleur.

L'isolation thermique correspond à un maximum de 180 °C en un point précis, et de 140 °C sur l'ensemble de la surface (une porte par exemple). Les critères SF, PF, et CF sont notés en fractions d’heures (1/4h ,1/2 h, 3/4 h, 1 h, 1 h 1/2, 2 h, 3 h, 4 h, 6 h).

Exemple : « SF 2h » (stable au feu pendant 2 heures) exprimé en heure

 

Résistance au feu des matériaux européenne :

Les euroclasses de résistance au feu tentent d'harmoniser les systèmes nationaux au sein de l'Union européenne. Il existe là aussi trois classes :

  • R : résistance mécanique ou stabilité
  • E : étanchéité aux gaz et flammes
  • I : isolation thermique (forcément utilisée en complément d'une classification R ou E)

Ces lettres sont suivies de 2 ou 3 chiffres donnant le temps de résistance en minutes.

Exemple : REI 120 (Coupe-feu pendant 120 minutes) exprimé en minute

 

Tableau de synthèse

Critères

Résistance mécanique

Étanchéité flammes/gaz

Isolation thermique

SF ou R

X

   

PF ou RE

X

X

 

CF ou REI

X

X

X

 

 

Classification au feu française :

Qui s’applique aux éléments de décoration, de second œuvre

 

Combustibilité

Inflammabilité

Exemples

M0

incombustible

 

pierre, brique, ciment, tuiles, plomb, acier, ardoise, céramique, plâtre, béton, verre, laine de roche, Staff

M1

combustible

ininflammable

matériaux composites, PVC rigide, dalles minérales de faux-plafonds, certains bois ignifugés, certains polyesters ignifugés

M2

combustible

difficilement inflammable

moquette murale, panneau de particules

M3

combustible

moyennement inflammable

bois (y compris lamellé-collé), revêtement sol caoutchouc, moquette polyamide, laine

M4

combustible

facilement inflammable

papier, polyester, polypropylène, tapis fibres mélangées

NC

non classé

non classé

 

 

Classification européenne :

  • l’opacité des fumées (quantité et vitesse) notée s pour smoke
    • s1 : faible quantité/vitesse
    • s2 : moyenne quantité/vitesse
    • s3 : haute quantité/vitesse
  • les gouttelettes et débris enflammés notées d pour droplets
    • d0 : aucun débris
    • d1 : aucun débris dont la combustion ne dure pas plus de 10 secondes
    • d2 : ni d0 ni d1

Tableau de correspondance (produits de construction autres que sols)

Classes selon NF EN 13501-1+A1

Exigence

A1

-

-

Incombustible

A2

s1

d0

M0

A2

s1

d1

M1

A2

s2
s3

d0
d1

B

s1
s2
s3

d0
d1

C

s1
s2
s3

d0
d1

M2

D

s1
s2
s3

d0
d1

M3

M4 (non gouttant)

Toutes classes autres que E-d2 et F

M4

 

En ERP, les principales règles pour les revêtements des escaliers encloisonnés sont :

  • M3 pour le sol
  • M1 pour les murs
  • M1 pour le plafond

(Nous disons : 311)

 

En ERP, les principales règles pour les revêtements des circulations sont :

  • M4 pour le sol
  • M2 pour les murs
  • M1 pour le plafond

(Nous disons : 421)

 

La stabilité au feu d’un IGH est, au minimum de :

  • 2 heures

Commentaires (1)

Salomon
  • 1. Salomon | 17/02/2018
Bonjour Madame, Monsieur, Je m'appelle Israël Salomon, je réside en Seine Saint Denis.
Voulant suivre une formation dans le domaine de la sécurité incendie, je suis tombé par hasard sur votre site qui a attiré mon attention,
Je vous remercie de m'avoir permis de visionner vos cours qui me semblent clairs.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau