DAAF Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée

Daaf detecteur autonome avertisseur de fumee

Au plus tard le 8 mars 2015, nous devrons équiper tous les lieux d'habitation d'un détecteur de fumée (DAAF : détecteur autonome avertisseur de fumée), c'est ce que précise les textes.

 

 

Comment l'installer ?

Il devra être installé selon les règles de l'art : au minimum, dans le couloir menant aux chambres (pour vous réveiller en cas de déclenchement), de préférence au plafond (solidement fixé), à distance des parois et des sources de vapeur.

Les notices de mise en service des appareils vous rappelleront toutes les obligations pour une pose optimale.

Si vous l'installez vous-même, assurez-vous de son bon fonctionnement lors de la mise en route, grâce au voyant qui s'allume.

Quel appareil choisir ?

Pas de marque, pas de modèle, mais les textes ; un détecteur de fumée doit :

  • comporter un indicateur de mise sous tension ;
  • être alimenté par piles, batteries incorporées ou sur secteur ; dans le cas où la batterie est remplaçable par l'utilisateur, sa durée minimale de fonctionnement est d'un an ;
  • comporter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d'une source d'alimentation, indiquant l'absence de batteries ou piles ;
  • émettre un signal d'alarme d'un niveau sonore d'au moins 85 dB(A) à 3 mètres ;
  • émettre un signal de défaut sonore, différent de la tonalité de l'alarme, signalant la perte de capacité d'alimentation du détecteur ;
  • comporter les informations suivantes, marquées de manière indélébile :
    • nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur ;
    • le numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur ;
    • la date de fabrication ou le numéro du lot ;
    • le type de batterie à utiliser ;
  • disposer d'informations fournies avec le détecteur, comprenant le mode d'emploi pour l'installation, l'entretien et le contrôle du détecteur, particulièrement les instructions concernant les éléments devant être régulièrement remplacés.

Qui se charge de l'achat et de l'entretien ?

Selon la loi ALUR, c'est le propriétaire qui a l'obligation d'installer au moins un détecteur normalisé dans le lieu d'habitation. Il doit s'assurer de son bon fonctionnement lors de l'état des lieux si le logement est mis en location. Mais seul l'occupant du logement, qu'il soit propriétaire ou locataire, devra s'assurer de l'entretien, du bon fonctionnement et s'assurer le renouvellement du dispositif.

Comment l'installer, quel matériel choisir, achat et entretien, soyez suffisamment professionnel pour le faire vous-même, vous avez le droit. Un doute, est-ce que le matériel que j'achète répond aux obligations définies par les textes ? Est-ce que je le pose au bon endroit ? Est-ce que je pourrai moi-même l'entretenir ? Vous avez la solution de passer par un professionnel du service à domicile, ce n'est pas une obligation, c'est une sécurité d'entretien, de garantie, par exemple vous avez Maison et Services qui a choisi un appareil et se propose de vous l'installer et de vous l'entretenir.

Il faudra fournir une attestation à votre assurance selon ce modèle :

 

 

 

Je soussigné :

.................................................................................................................................................
(nom, prénom de l'assuré),

détenteur du contrat n° :

.................................................................................................................................................
(numéro du contrat de l'assuré)

atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au :

.................................................................................................................................................

.................................................................................................................................................
(adresse de l'assuré)

conforme à la norme NF EN 14604.

 

 

Date et signature

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire