Incendie au Printemps

Incendie au printempsC'est un événement qui va figuré dans tous les journaux de l'époque et dans tous les souvenir, l'incendie du magasin le Printemps le 28 septembre 1921 à 7 h 45. 

Il y avait déjà les agents de sécurité incendie... nous les appelions les veilleurs de nuit. Et les Pompiers arriveront, génés par la foule, spectateurs, bien que les selfie à l'époque.

«A la suite de cet incendie, des notables ainsi que les journaux dénoncent l’action du Régiment, des accusations qui sont sans fondement. L’arrivée tardive des pompiers sur les lieux s’explique par le fait que les pompiers de l’établissement ont cru pouvoir maitriser ce feu. Pourtant cet incendie a mis en évidence la faiblesse des moyens hydraulique des sapeurs-pompiers lorsqu’ils doivent faire face à de tels sinistres. Trois ans plus tard, le Régiment était doté d’un fourgon équipé de pompe grande puissance conçu par la firme Somua. 
Et à la place de "
aucune victime n'est à déplorer", il faudrait mettre "parmi les décombres, on découvre le corps d'un jardinier du Printemps. C'est la seule victime à déplorer".» dira le Major Didier Rolland, historien des Sapeurs-Pompiers.

Maintenant ce sont des veilleurs SSIAP 1 et 2 qui sont aux premières loges, avec les moyens des magasins, extincteurs, RIA... et le sprinkler. 

Une profession inconnue pour beaucoup, nous voyons des personnes tourner dans les magasins, hôpitaux... que certains prétendent les voir se promener car ils n'éteingnent jamais les feux comme les Pompiers, mais le rôle des SSIAP est de s"assurer qu'il n'y ait pas le feu et en cas de déclenchement, s'occuper du public et faciliter l'arrivée des secours.

Nous vous attendons sur nos formations !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau